Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le garçon qui criait: "Au loup!!!"

Publié le par Barbara Mai

 

 

Il était une fois un jeune berger qui gardait tous les moutons des habitants de son village. Certains jours, la vie sur la colline était agréable et le temps passait vite. Mais parfois, le jeune homme s’ennuyait.


 Un jour qu’il s’ennuyait particulièrement, il grimpa sur la colline qui dominait le village et il hurla : « Au loup ! Un loup dévore le troupeau ! » 


A ces mots, les villageois bondirent hors de leurs maisons et grimpèrent sur la colline pour chasser le loup. Mais ils ne trouvèrent que le jeune garçon qui riait comme un fou de son bon tour.

 

Ils rentrèrent chez eux très en colère, tandis que le berger retournait à ses moutons en riant toujours.  

 

Une semaine plus tard, le jeune homme qui s’ennuyait de nouveau grimpa sur la colline et se remit à crier : « Au loup ! Un loup dévore le troupeau ! » 


Une nouvelle fois, les villageois se précipitèrent pour le secourir. Mais point de loup, et rien que le berger qui se moquait d’eux. Furieux de s’être fait avoir une deuxième fois, ils redescendirent au village.  


Le berger prit ainsi l’habitude de leur jouer régulièrement son tour… Et chaque fois, les villageois bondissaient sur la colline pour trouver un berger qui riait comme un fou ! 


Enfin, un soir d’hiver, alors que le berger rassemblait son troupeau pour le ramener à la bergerie, un vrai loup approcha des moutons… 


Le berger eut grand peur. Ce loup semblait énorme, et lui n’avait que son bâton pour se défendre… Il se précipita sur la colline et hurla : « Au loup ! Un loup dévore le troupeau ! » 


Mais pas un villageois ne bougea… « Encore une vieille farce ! dirent-ils tous. S’il y a un vrai loup, eh bien ! Qu’il mange ce menteur de berger ! » 


Et c’est exactement ce que fit le loup !  

 

Version Esope:

http://www.ebooksgratuits.com/pdf/esope_fables_1.pdf

page 82 "Du Berger et des Laboureurs".

 

 

Loups-01.jpg

 

 

Je suis étonnée que si peu de personnes connaissent cette fable.

 

Avec tous ces messages d'alerte qui circulent...

 

 

En pleine "crise du médicament", il me semble un peu facile d'accuser pour la énième fois les lobbies des industries pharmaceutiques.

 

Ces lobbies n'existent que parce qu'il existe une demande.

 

A quand un discours responsable de la part de tous les acteurs de la filère santé? Et notamment des "usagers"?

 

Acteurs de la filère "médecine douce", quelles sont vos responsabilités dans cette situation? En terme d'image véhiculée par exemple? (Cet appel à pétition est un bel exemple, contre-productif!!!). Avez-vous fait le nécessaire quant à la réponse à la demande de soins?

 


Commenter cet article

Opaline 01/04/2011



Je connais bien l'histoire de petit Pierre ! c'est une histoire cruelle.


Pour moi, qui suis encore une petite fille, les histoires doivent avoir une fin heureuse !


C'est un coup de tonnerre, ce problème avec les médicaments. Il y a une demande parce que les lobbies pharmaceutiques ont oeuvré pour que les médecines n'aient aucun crédit, en France et même,
soient interdits.


Je me souviens des procès qu'avait eu Rika ZaraÏ pour avoir proposé des tisanes pour certains problèmes de santé assez bénins. Les labos ne supportaient aucune concurrence, si minime soit-elle.


Maintenant les politiques, qui n'ont pas su résister aux labos,  s'étonnent de la consommation excessive en France. On a que cela !


A la tête d'un monopole, ils font n'importe quoi ! Le principe de précaution n'est pas arrivé jusqu'à eux. Je suis toujours surprise de voir les nombreux colorants ,
conservateurs, édulcorants.... (même dans les médicaments pour enfants) qui sont utilisés par la pharmacopée !


Il y a une perte de confiance manifeste mais on n'a pas d'autres choix !


A+  OP